Les employeurs qui font rêver

Les recruteurs vous regardent!

1 | Faites rimer références et transparence

Jouez la carte de l’honnêteté. Les recruteurs pistent aujourd’hui les erreurs, oublis et autres « surévaluations » présents dans les CV qui leur sont soumis. L’une de leurs armes favorites pour mieux vous connaître ? Demander à des relations de votre entourage, professionnel ou amical, de leur parler de vous. Ils apprécient aussi que vous mentionniez vos expériences extra-professionnelles (activités associatives, sportives, artistiques, caritatives…) qui en disent autant que vos diplômes sur votre personnalité.

2 | Montrer de l’intérêt et de la curiosité

Avant un entretien d’embauche, renseignez-vous sur l’entreprise qui propose le poste, sur son histoire, ses métiers, ses valeurs, etc. Chaque grande entreprise dispose aujourd’hui d’un site Internet où il est facile de puiser ce type d’informations. En entretien, posez des questions précises sur la mission que le recruteur imagine vous confier : ses enjeux, ses difficultés, ses contours… Sans jamais être péremptoire, avancez des idées, et mettez ainsi en avant votre motivation et la pertinence de vos réflexions.

3 | Préparez-vous aux tests d’embauche

Les tests de personnalité ont fait place peu à peu à des tests de mise en situation professionnelle, qui permettent de mesurer les capacités d’analyse, de leadership ou de prise de décision des candidats. Plus que sur vos diplômes, les recruteurs se focalisent sur vos compétences, en relation directe avec le poste à occuper. Sur le site Internet du Groupe Suez, par exemple, les candidats doivent s’autoévaluer sur dix compétences liées à la fonction ou à la filière professionnelle pour laquelle ils postulent.

4 | Utilisez le Net et les réseaux

Voir et être vu sur le Net et les réseaux sociaux est un impératif. Mettez votre profil en ligne sur LinkedIn, Viadeo ou Xing, mais aussi sur les plates-formes d’embauche généralistes comme spécialisées, si vous êtes déjà un expert pointu. Ne négligez pas les métamoteurs de recherche d’emploi qui débarquent en France, wanajob.com et moovement.fr. Et, bien sûr, allez régulièrement faire un tour dans les rubriques « carrières » des sites des grandes entreprises !

Exemple en entretien : un sport de contact

« J’ai vu que vous jouiez au rugby ? » À la fin de l’entretien d’embauche, le recruteur pose en souriant cette question apparemment anodine au candidat qui lui fait face. Et la discussion dérive alors sur les valeurs de solidarité, de respect des règles et de l’adversaire, mais aussi de combat et d’engagement de ce sport de contact… qui vient d’en créer un, très favorable, entre les deux hommes. Aujourd’hui, dans l’entreprise, le savoir-être et les comportements comptent autant que le savoir-faire et les compétences.