Les employeurs qui font rêver

Banque de France: une entreprise unique au service de l’intérêt général

Sébastien, quel est votre parcours?

Sébastien Frappa: Je suis diplômé de l’École Normale Supérieure de Cachan. En 2005, après un stage à la Banque de France, j’ai passé le concours de cadres de direction et j’ai intégré l’institution en qualité d’économiste chercheur. En 2010, j’ai obtenu un master en finance à la London Business School. Depuis juin dernier, après un détachement de 2 ans au sein de la direction de la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne, je suis adjoint du chef de service d’analyse transversale des risques au sein de l’ACPR.

Anne, comment recrutez-vous et quels types de profils recherchez-vous?

Anne Delmas: Les missions de la Banque de France sont très diverses, allant de la mise en oeuvre de la politique monétaire sur le territoire national à la cotation des entreprises, en passant par la production de nombreuses études et statistiques. Nous avons donc besoin de recruter des compétences multiples : ingénieurs, actuaires, économistes, contrôleurs bancaires et des assurances, analystes de risques mais aussi des spécialistes informatiques et des juristes. Le concours est le canal naturel de recrutement mais nous recrutons aussi directement sur le marché.

Au-delà des compétences métiers, quelles sont les qualités requises pour intégrer la Banque de France?

A. D.: De la curiosité et de la rigueur, l’esprit d’équipe, une bonne maîtrise de l’anglais car notre environnement est de plus en plus international et le sens de l’intérêt général.

Sébastien, qu’est-ce qui vous séduit le plus dans votre environnement de travail?

S. F. : Je suis particulièrement sensible aux perspectives d’évolution et au développement permanent des compétences proposés par la Banque de France, mais aussi aux challenges d’envergure, comme la mise en place de l’Union bancaire permettant d’éviter des crises comparables à celle de 2008. Nous travaillons sur ces questions en étroite collaboration avec des partenaires tels que l’OCDE ou le FMI. Notre environnement de travail est dynamique et très interconnecté. C’est passionnant et stimulant.

Anne, quel conseil donneriez-vous à de jeunes diplômés désireux de rejoindre vos rangs?

A. D.: Découvrez nos métiers ! Les stages et les contrats en alternance, que nous développons de plus en plus, sont d’excellents moyens de nous connaître avant de passer les concours.

Banque de France Recrute