Les employeurs qui font rêver

Decatlhon, la confiance, notre valeur forte

Decathlon n’hésite pas à recruter des jeunes diplômés dont c’est la première expérience. Pourquoi ce pari?

Nous leur donnons cette première chance parce que nous pensons qu’il y a un potentiel chez chacun, et que nous avons un rôle à jouer dans le développement des talents. C’est aussi lié à notre domaine d’activité : nous partageons tous une même passion, le sport, et les valeurs qui s’y rattachent – la vitalité, la sincérité, la responsabilité, la générosité.

Comment faites-vous monter en compétence ces jeunes?

Cette confiance s’accompagne d’une formation importante, nettement au-dessus de la moyenne des entreprises françaises, et d’un accompagnement managérial régulier. Chaque collaborateur échange avec son manager lors d’un entretien individuel mensuel pour faire le point sur ses formations, ses actions, mais aussi sur ce qui lui a plu ou déplu. C’est l’occasion de se dire les choses en toute franchise et de prendre des décisions.

Vous intégrez aussi le droit à l’erreur…

Quand on fait le pari de la première expérience, il faut accepter qu’il y ait des erreurs. On a le droit de se tromper, mais pas de ne pas réessayer ! C’est pareil dans le sport : il faut parfois échouer plusieurs fois à l’entraînement pour réussir le bon geste en compétition.

Quels parcours proposez-vous?

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas que cinq ou six métiers chez Decathlon, mais 350, qui vont du retail à la conception, en passant par la logistique, le contrôle de gestion, l’informatique, etc. Tous offrent un haut niveau de responsabilités ! Chez nous, le parcours classique est le suivant : on entre par amour du sport lorsqu’on est étudiant, on découvre une entreprise où on se sent bien, et on reste une fois son diplôme en poche. Après une expérience réussie en magasin, tous les métiers sont ouverts.

Pour toucher les étudiants des grandes écoles de commerce, vous avez imaginé un business game, « Les Coéquipiers », dont c’est déjà la saison 4. Quel est le principe?

Nous leur lançons un défi, tout en leur demandant de soutenir une cause au profit du sport. Par équipe, ils nous soumettent une idée en vidéo, nous en sélectionnons 20 que nous mettons en ligne, et, à l’issue d’un vote, six équipes finalistes viennent mettre en oeuvre leur projet sur notre campus, avec l’aide de nos experts. L’an dernier, nous avons reçu 77 dossiers (Business game : plus d’informations en 4e de couverture).

http://recrutement.decathlon.fr