Les employeurs qui font rêver

L’attractivité du Groupe Thales séduit toujours autant les jeunes!

Vous arrivez en 3e place sur le podium Universum des employeurs les plus attractifs pour les étudiants ingénieurs en France ! A quoi est-ce dû selon vous?

« Je pense qu’il y a plusieurs facteurs qui rendent Thales attractif. Tout d’abord, nos activités qui donnent énormément de possibilités : Thales est présent sur les marchés de la Défense, de la Sécurité, de l’Aéronautique, de l’Espace et du Transport pour des clients civils et militaires. Nous bénéficions grâce à ce panel d’activités d’une importante diversité de métiers. Et cela plait aux jeunes ! Ils se projettent plus facilement dans un groupe pluridisciplinaire qui pourra leur offrir de nouveaux défis tout au long de leur carrière. Ensuite, notre implantation en France comme à l’international nous permet d’attirer des jeunes à la recherche de mobilité, de challenges, de découvertes. C’est aujourd’hui ce qu’ils recherchent : découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux modes de travail et collaborer avec des équipes internationales. Et ça, ils savent que nous pouvons leur proposer ! Notre présence dans 56 pays et sur 5 marchés offre de très nombreuses possibilités de carrière. Et c’est un atout considérable : nous croyons au potentiel de tous nos collaborateurs et c’est pourquoi nous leur offrons de réels parcours dynamiques faisant appel à la mobilité professionnelle et/ou géographique. Chez Thales, on peut évoluer, changer de métier, changer de site, de région ou même de continent. Nous nous appuyons pour cela sur une politique des Ressources Humaines orientée sur le développement des femmes et des hommes, grâce aux entretiens, aux formations et à la création de passerelles entre les métiers et activités. La mobilité, quelle que soit sa forme, est ancrée dans la culture du Groupe et dans nos valeurs ! C’est une de nos forces d’attractivité. Nos collaborateurs peuvent ainsi avoir des parcours très dynamiques qui offrent des opportunités internationales et locales variées, et qui leur permet de travailler sur différents produits dans des environnements changeants. »

Quelle est la politique jeune de Thales?

« Nous avons mis en place plusieurs actions pour nous investir durablement auprès des jeunes. En 2013, Thales a signé le « Contrat de Génération », nous nous sommes ainsi engagés à recruter, en CDI, au moins 30% de jeunes de moins de 26 ans parmi toutes les embauches. Pour atteindre cet objectif, nous recrutons nos stagiaires et alternants en fin d’études mais aussi des candidats qui postulent spontanément sur notre site web ou que nous rencontrons à l’occasion des salons et forums de recrutement auxquels nous participons. Nous proposons à nos stagiaires et alternants des missions à fortes valeurs ajoutées pour que cette expérience soit un véritable tremplin vers la vie professionnelle. Nous leur offrons la possibilité de se confronter aux réalités des métiers qui les attirent, avec des projets innovants, des objectifs clairs, des équipes soudées et un management proche afin de les accompagner vers une vraie autonomie et des responsabilités grandissantes.

Nous faisons aussi en sorte de les accompagner et les aider à trouver un premier emploi: Thales est aussi innovant dans ce domaine-là. Nous organisons donc, chaque année, le Forum Stagiaires qui rassemble près de 800 de nos jeunes stagiaires, alternants, V.I.E et doctorants bientôt à la recherche d’un emploi lors d’une journée qui leur est dédiée. Nous leur proposons, à cette occasion, de découvrir un peu plus le Groupe et toutes ses activités, ses partenaires et nous les aidons à construire leur CV et lettre de motivation. Nous leur donnons, grâce à des conférences en plénière, des conseils pour rechercher un emploi et des bonnes pratiques en entretien de recrutement… et beaucoup de fun pendant toute la manifestation avec des jeux autour de l’innovation.

Enfin, autre point important de notre politique jeunes: la diversité. Nous sommes à l’origine de beaucoup d’initiatives pour lutter contre les formes de discriminations et promouvoir la diversité. Par exemple, nous proposons un prix « Bourse Thales Éducation » qui est remis, chaque année, à 20 jeunes. Aussi, nous avons des partenariats avec des associations comme « Elles bougent » et « Nos Quartiers Ont des Talents » qui visent à promouvoir la diversité et nous invitons nos collaborateurs à s’engager auprès de ces associations en devenant parrains & marraines. »

En termes de recrutement, quels sont les objectifs de Thales pour 2016?

« Thales recrute ! Et sa notoriété auprès des jeunes vient aussi de là. Notre politique d’embauche va être encore plus dynamique en 2016, puisque suite aux résultats de l’année 2015, nous souhaitons recruter 2 000 stagiaires, 1 800 alternants, 100 VIE et 200 thèses. Toutes nos offres en CDI sont disponibles sur notre site Thales Career. Cette politique de recrutement croissante est aussi synonyme d’intérêt des candidats pour l’image et les engagements éthiques de Thales. Nous avons conscience que les jeunes veulent donner du sens à leur travail et nous valorisons ça ! »

Quels sont les métiers et les secteurs susceptibles d’embaucher le plus?

« Nos activités étant très variées, nous recrutons vraiment tous les types de profils: ceux d’environnement technique comme la R&D; Logiciel, Matériel et Ingénierie Systèmes; Industrie; Service Client; Management Proposition et Projet.

Quelles sont les compétences et qualités que Thales recherche chez ses candidats?

« Nous cherchons des candidats ayant un savoir-faire technique mais aussi un savoir-être ! C’est important pour nous d’avoir des collaborateurs avec des vraies personnalités en adéquation avec les valeurs du Groupe. L’esprit d’initiative, l’adaptation, le sens du service client et l’ouverture d’esprit sont primordiaux pour nous. Les besoins de nos clients sont complexes, donc nous recrutons des personnes qui veulent travailler avec des équipes passionnées dans des environnements riches et multiculturels.

Thales offre des carrières dynamiques en plaçant le collaborateur au centre de la boucle de décision, et je pense que c’est aussi ce qui attire les jeunes car ils pourront trouver chez nous un réel équilibre avec leur vie privée. »