Les employeurs qui font rêver

Thales, une entreprise où il fait bon vivre

Racontez-nous votre parcours.

Après mes études d’ingénieur à Centrale Lille, complétées par un Master spécialisé HEC en management de grands projets, je suis entrée chez Thales pour un stage en optronique. Dans ce cadre, j’ai travaillé sur deux gros projets de surveillance terrestre : ma mission consistait à assister le chef de projet dans toutes ses tâches. Pour moi qui étais très attirée par le domaine de la défense, c’était le stage parfait ! Très vite, j’ai apprécié utiliser les notions théoriques et les bonnes pratiques abordées lors de mes études. Être en contact avec les différents acteurs techniques des projets m’a aussi aidée à comprendre toute la complexité des produits. C’était un beau challenge!

Un challenge que vous avez prolongé, cette fois en CDI?

En fait, Thales est la première entreprise dans laquelle j’ai souhaité rester après un stage. J’ai été embauchée en tant qu’ingénieure systèmes au sein de « l’activité caméra », chez Thales. Concrètement, je développe une caméra infrarouge pour une boule optronique (1) de nouvelle génération. En plus d’une mise en oeuvre classique, ce projet très technique comporte une dimension stratégique car nous devons collaborer de façon étroite avec l’un de nos concurrents. C’est une autre phase de découverte, qui, pour moi, se révèle passionnante. Et, pour l’ingénieure que je suis, travailler sur des produits de haute technologie, dans une véritable culture de l’innovation, est un bel accomplissement.

Comment s’est passée votre intégration?

En plus d’être une belle carte de visite, Thales est aussi une entreprise où il fait bon vivre. Dès mon embauche, on m’a proposé d’intégrer l’association YES (Young Employees Society) qui réunit les jeunes embauchés du Groupe. J’ai rencontré d’autres jeunes recrues, appréhendé leur rôle et leurs missions, et me suis intéressée aux produits sur lesquels ils travaillent. C’est enrichissant techniquement et humainement ! Nous avons aussi de nombreux entretiens tout au long de l’année avec nos managers. L’occasion de faire le point, de voir comment nous pouvons évoluer, et comment nous challenger. On sent que Thales a envie de donner la parole aux plus jeunes, de les laisser s’investir, oser, innover.

Face à un tel challenge, comment concilier vie privée et vie professionnelle?

Travailler chez Thales demande beaucoup d’investissement, c’est vrai. Mais j’apprécie énormément ce qui est mis en place pour favoriser la bonne ambiance et permettre à chaque salarié d’améliorer sa qualité de vie. Et c’est agréable de savoir que l’on a le droit d’avoir une autre vie à côté de son travail. En tout cas, pour moi, c’est un aspect qui a compté en entrant dans la vie active. Ici, comme l’innovation, l’humain est au coeur de la stratégie.

(1) Système aéroporté (destiné principalement aux avions, drones ou hélicoptères), composé de caméras thermiques, de caméras jour ainsi que de senseurs lasers.

www.thalesgroup.com/fr/homepage/carrieres